Les sites de plongée en Égypte sont nombreux et d’une diversité extraordinaire !

Que vous aimiez les grands tombants, les jardins coralliens, les grottes, les failles, les épaves, les dérivantes ou les plongées tranquilles, que vous soyez débutant où des plus expérimentés, vous trouverez toujours le site de plongée et l’itinéraire qui vous correspond en Mer Rouge ! Nos moniteurs les connaissent parfaitement, et vous parlent ici de quelques-uns qui font leur préférence…

ariane

ARIANE nous présente son site de plongée en Égypte favori !

Ton site de plongée en Égypte favori ? Où est-il situé ?

Careless Reef

Il se situe au Nord d’Hurghada, près de l’île d’Umm Gamar. Il est possible de le découvrir en croisière lors d’une plongée de réadaptation ou lorsque nous revenons vers la marina en fin de semaine. Mais attention, ce site n’est accessible que si les conditions météorologiques nous le permettent… Careless Reef n’étant pas protégé, la mer doit être d’un calme absolu, sans vagues, ni vent !

Décris-nous ce site !

Avant de vous parlez du site en lui même, il faut que je vous raconte son histoire. Il y a une trentaine d’années, Careless Reef était une des plongées phare d’Hurghada. Sa topographie et son exposition au courant permettaient d’observer de nombreuses espèces, notamment des pélagiques. Mais, dans les années 2000, le site est ravagé par une invasion d’Acanthaster. Ces étoiles de mer épineuse, se nourrissant de coraux, peuvent consommer chacune jusqu’à 6 m2 de tissus corallien par an. Complétement déstructuré et blanchis, le site est abandonné des plongeurs durant de nombreuses années… Mais un jour, des plongeurs curieux décident de retourner sur Careless Reef afin de voir si le site s’est repeuplé après tant d’années au repos. C’est alors que la surprise est à son comble, les coraux ont repris le dessus et ce qui était devenu un champ de ruine s’est transformé en une oasis de vie !

Pour ce qui est de sa topographie, le site est constitué de deux énormes montagnes de corail, posé sur 17m de fond qui remontent presque jusqu’à la surface. On dirait deux pyramides se faisant face, constituées d’une multitude de tables d’acropores. Sur sa face Nord, un tombant nous donne le vertige, et au sud, un jardin de corail s’étend à perte de vue. La quantité de vie est impressionnante sur ce récif, on peut y voir des dizaines de murènes, des pastenagues, des nuages d’anthias… Et il n’est pas rare de croiser des tortues se régalant dans les étendues d’alcyonaires.

Pourquoi tu l’affectionnes ?

Careless Reef est d’une sérénité presque sacrée. Face à ces deux colosses conquis par la vie, on se sent respectueux, calme et apaisé. C’est un des sites qui, par son histoire, sa topographie et son ambiance, me procurent le plus d’émotions.

aurlie

AURÉLIE nous présente son site de plongée en Égypte favori !

Quel est ton site de plongée favori ? Où est-il situé ?

 

Sha’ab Maksour Nord

Ce récif se trouve au nord est du grand récif de Sataya, dans le sud égyptien. Il est assez long et nous avons rarement l’occasion de faire le nord car dès qu’il y a un peu de vent c’est difficilement praticable.

Décris-nous ce site !

Lorsque l’on se met à l’eau la première chose qui vous frappe ce sont ces milliers de coraux mous de toutes les couleurs ! Mes préférés sont les blancs. Lorsque les conditions sont idylliques notre mise à l’eau se fait au nord du plateau qui est sur une trentaine de mètres. Cette immersion dans le bleu est déjà magique, puis ce bout de plateau et cette descente vers le crack qui se trouve sur une soixantaine de mettre a une topographie assez particulière. En remontant, nous slalomons sur ce large plateau où la vie pullule et pétille et nous finissons par le magnifique jardin de corail qui remonte jusqu’à la surface…

Pourquoi tu l’affectionnes ?

Je vais vous raconter mon plus beau souvenir sur ce site… Après une mise à l’eau seule pour checker le courant, je descends chercher le bon point de largage pour les plongeurs. Je me retrouve donc seule, sur ce plateau. Après quelques secondes, devant moi surgissent deux pointes blanches. Toute souriante, je sors mon parachute pour donner le signal en surface que nous sommes au bon endroit, et là un marteau vient me saluer. Je reste surprise car il est plutôt rare d’en voir à cet endroit… Je jette un œil vers la surface pour signaler aux plongeurs la présence de ce beau monde, quand devant moi apparait, comme par magie, une élégante raie aigle qui passe si lentement et si près qu’on aurait envie de la caresser du bout des doigts !

Pour découvrir ce site il faut être sur un circuit Sud, qui nous fait passer par Sataya.

steph-2018

STÉPHANE nous présente son site de plongée en Égypte favori !

Quel est ton site de plongée favori ? Où est-il situé ?

 

La Rosalie Moller

La Rosalie Moller, cargo construit en Écosse en 1909 (108 x 15M), pour le transport de charbon.
Après une première vie, sous son nom original de Francis, dans le transport de charbon de long des côtes britanniques et européennes, ce navire est rebaptisé du nom de Rosalie Moller à partir de 1931. Il opère alors toujours dans le transport de charbon de long des voies maritimes reliant l’Europe à la Chine. La Rosalie Moller fut réquisitionnée pour contribuer à l’effort de la 2ème guerre mondiale et envoyée en août 1941 pour livrer une cargaison de charbon aux Alliés basés à Alexandrie, en contournant l’Afrique. C’est au mouillage dans le lagon de l’ile de Gubal, où elle attendait son tour pour monter vers le canal de Suez, qu’elle fut bombardée par les Allemands le 8 octobre 1941, deux jours après le Thistlegorm, par les mêmes avions Heinkel 111.

Décris-nous ce site !

L’épave, redécouverte en 1993 par une équipe dont faisait partie Aldo Ferucci, repose aujourd’hui à plat sur un fond sableux entre 30 et 55 mètres. Descente et remontée dans le bleu, dans une baie exposée aux vents dominants venant du Nord, demandant de bonnes compétences compte-tenu de sa profondeur, elle n’est pas toujours accessible et il peut se passer plusieurs semaines, voire plusieurs mois, entre deux visites !
Au delà de son histoire, l’épave est intéressante à plus d’un titre. Elle se distingue des nombreuses autres épaves de Mer Rouge :
  • une visibilité réduite, “fantomatique” disent de nombreux plongeurs
  • un profil de plongée en U requérant une bonne planification
  • une faune impressionnante composée de poissons (carangues, bécunes, hachettes, torpilles, crocodiles, …) et d’autres espèces qui colonisent l’épave (anémones blanches, comatules, …) et peu dérangées par les plongeurs
  • de nombreuses traces de la vie à bord (ustensiles de cuisine, outils en salle des machine, ampoules encore intactes…) démontrant aussi une moindre fréquentation
C’est pour beaucoup de tekkies l’une des plus belles plongées de Mer Rouge, surtout lorsque l’on peut, si les conditions le permette, y faire une rare et exceptionnelle plongée de nuit ….

 

noemie

NOÉMIE nous présente son site de plongée en Égypte favori !

Quel est ton site de plongée favori ? Où est-il situé ?

La pointe nord de Small Brother

Small Brother, comme son nom l’indique est la plus petite des deux îles Brothers (Al Akhawein en Arabe), et se situe à plus de 60 km au large de la ville d’El Qoseir. Vue du dessus, l’île ressemble à un petit haricot, orienté Nord-Sud, plus fin à l’extrémité nord qu’au Sud. Sous l’eau, l’île n’est que tombants vertigineux, avec un petite marche au nord, qu’on appelle communément la “Pointe Nord” et qui présente une station de nettoyage pour les “gros”.

Décris-nous ce site !

Départ en zodiac, seulement quelques minutes mais qui peuvent ressembler à une véritable aventure lorsque la mer est formée ! La mise à l’eau se fera donc en bascule arrière et il faut être concentré et attentif, car c’est “le” moment périlleux de la plongée. En effet, la houle peut nous rejeter sur le platier et les courants nous éjecter rapidement vers le bleu si on ne rejoint pas rapidement le récif. Le côté “commandos” de la mise à l’eau peut paraître effrayant, mais il n’en rend que plus magique le reste de la plongée. Dès qu’on a rejoint le récif, nous sommes accueilli par un ballet d’anthias et de fusiliers, un banc de poissons cochers grégaires qui habitent la zone et une forêt d’alcyonaires jaune, fushia, mauve, violet profond. A l’abri du courant, en restant proche du récif, on rejoint la “pointe” et la station de nettoyage…c’est une petite bosse qui se détache du récif sur une quarantaine de mètre de profondeur. Attention à rester le long du récif principal et à ne pas aller se placer sur la station de nettoyage au risque de louper complètement sa plongée et celle des autres plongeurs ! Et maintenant, l’attente commence : 5, 10, 15 minutes et peut être la chance de voir apparaître un requin gris gueule ouverte qui vient se faire brosser les dents ou le gracieux requin renard qui vient faire entretenir sa peau brillante par les labres nettoyeurs.

Il est conseillé de faire cette plongée muni d’une pony afin de pouvoir profiter du spectacle plus longtemps, car à ces profondeurs, les paliers arrivent vite. Il est ensuite temps de remonter sur une vingtaine de mètre et de suivre le tombant (main gauche ou droite, mais ma préférence va au tombant main droite). Sur le chemin, le tombant présente de nombreuses petites cavités qui abritent énormément de vie : gorgones et coraux mous, murènes, petits mérous, poisson écureuil, papillons, requin corail. Mais n’oubliez pas de toujours garder un œil vers le bleu, car il est très fréquent de croiser quelques requins gris, des bancs de barracudas ou de carangues. Sur le haut du récifs, coraux madrépores et tables d’acropora sont recouverts de nuées d’anthias, de fusiliers juvéniles, de demoiselles et de poissons flûtes en chasse. Après une vingtaine de minutes de palmage et si notre consommation le permet, on aperçoit les bouts des bateaux. Il est alors temps de se balader sous les coques, si le courant le permet, à la recherche des requins océaniques qui tournent souvent dans la zone. Des rencontres toujours magiques… avec la petite montée d’adrénaline qui l’accompagne ! Il ne reste plus qu’à retrouver son bateau, Exocet ou Atlantis et remonter sur le pont pour partager avec ses binômes toute l’aventure sous-marine que l’on vient de vivre en seulement une heure de plongée !

Pourquoi tu l’affectionnes ?

Ce site est pour moi une aventure complète à chaque plongée. Il y a très souvent des rencontres étonnantes, parfois une manta, parfois un requin marteau solitaire ou encore un requin baleine, mais il y a surtout cette ambiance bien particulière de la haute mer égyptienne, le vertige du grand bleu et des tombants à perte de vue et l’excitation de se dire à chaque fois qu’on monte sur le zodiac “Et cette fois, qu’est ce que Small Brother va nous offrir ?”.